Les Origines du conflit entre Turc et Arménien

Nous allons vous proposer une série de 3 émissions pour vous expliquer par les preuves ce qui c’est réellement passé avec les nationaliste arménien ensuite les arméniens en générale. 1ère émission va de 1875 à 1914. la 2ème émission de 1915 à 1923 et la 3 ème émission de 1923 à aujourd’hui.

Suivez les recherches de Maxime GAUIN dans son Blog: http://question-armenienne.blogspot.com/

1ere PARTIE – La question Arménienne de 1875 à 1914

EMISSION DU 03 DECEMBRE 2020

— contexte de l’Empire ottoman au XIXe siècle, et les Arméniens ottomans en particulier

— Le développement du nationalisme arménien jusqu’au 1890

— L’explosion des années 1890

— La question sous les Jeunes-Turcs jusqu’en 1914

 

 

2eme Partie – La Question arménienne de 1915 à 1923

EMISSION DU 14 JANVIER 2021

 

 Un bref résumé de l’épisode précédent

— Les causes du déplacement forcé de 1915-1916

— Les conditions du déplacement forcé

— Le retrait russe, la dévastation de l’Anatolie, les massacres dans le nord-ouest de l’Iran (1917-1918)

— Des réponses aux arguments pour la qualification de « génocide »

— La question arménienne pendant la guerre de libération nationale turque et la conférence de Lausanne.

 

 

3eme Partie – La Question arménienne de 1923 à aujourd’hui

EMISSION DU 28 JANVIER 2021
— Résumé des deux émissions précédentes ;
— Le terrorisme arménien pendant l’entre-deux-guerres ;
— L’alliance des nationalistes arméniens avec les nationalistes kurdes et les puissances totalitaires, contre la Turquie (1922-1948) ;
— Les origines, le développement et le déclin du terrorisme de l’ASALA et des CJGA ;
— L’activisme des nationalistes arméniens à l’époque contemporaine.
 
 

 

 

Suite au QPC ( Question prioritaire de constitution)

Le 04 Février 2021 a 13H00 au tribunal de grande instance de Paris

Monsieur Maxime GAUIN Représenté par son avocat Maitre Olivier PARDO plaidaient pour faire annulé le thermes de Génocide pour la question arménienne. Invoquant que les politicien ne pouvaient réécrire l’histoire a leur guise. En effet, a chaque changement de politicien, chacun pourrait réécrire l’histoire des autres pays. Insistant sur le fait que jamais aucun tribunal, ni en France ni dans le monde n’a jamais condamné la Turquie pour ses faits. Estimant que seul un tribunal pouvait juger les faits après un examen approfondie avec les historiens.

Notre équipe, en la personne de Tonton Bahri était présent à l’audience.