Élections municipales en Turquie

Cette année j’ai la chance de participer aux élections municipales en Turquie. D’après l’Europe, en particulier la France, la Turquie est un pays de dictateur où le peuple serait oppressé que les votes seraient truquée. J’ai pu constater tout le contraire. J’aimerais tellement que la France prenne exemple sur la Turquie car la démocratie ici joue plein pot.

Plusieurs jours avant, tous les parties montent au créneau. Ils essaient d’attirer un maximum de personnes a leurs cause, leur partie, car en Turquie les partis politiques sont très important.

C’est ainsi que trois, quatre jours avant les élections, tous les représentants de partis, tout ce qui se présentent aux élections vont visiter un par un tous les cafés ainsi que tous les endroits publics pour se montrer serrer des poignets. Un jour avant, les élections c’est-à-dire le samedi, il y a plusieurs manifestation dans la ville où je me trouve à Mustafa Kemal Pasa Bursa. A midi le cortège de l’union du CHP – IYI Partie s’élancait avec une foule immense derrière lui. A 15h c’est l’alliance AKP – MHP qui a fait la même chose en empruntant le même parcours avec autant de monde. Autant dire que c’était une démonstration de force de chaque partie

Tout le monde attendait avec impatience le jour de sélection pour que enfin ils puissent aller s’exprimer. Chose faite le dimanche 31 mars 2019. Curieux de savoir comment se passent les élections en Turquie tant décrié par la France, je suis allé aux urnes. Quelle fut ma surprise de voir cette foule se déplacer en masse où chacun se saluait et disait MEMLEKET ICIN HAYIRLI OLSUN (que le meilleur pour le pays). Aucune animosité tout le monde votaient dans le respect. Ce que j’ai apprécié c’est que c’était super bien organisé, le numéro de vote était bien indiqué devant chaque bureau. Un policier était là devant chaque bureau pour que tout se passe correctement. Les portes des bureaux sont rester tout le temps, ouvert pour que chacun puisse voir ce qui se passe à l’intérieur. Bien entendu la police veillait à ce que personne interagissent où ne viennent influencer les élections.

Comme pouvez le constater sur les photos ce qui était dans les bureaux faisaient leur travail le policier devant la porte et les personnes concernées par les élections était dehors pour regarder de l’extérieur. Ici tout se passe correctement et attendre les résultats.

Les portes des bureaux toujours ouvertes. Le dépouillement pouvait commencer. A noter qu’il n’y avait pas de mot d’ordre, chaque bureau depouillaient les enveloppes a leur façon. Certains etaient mieux organisé que d’autres mais le principe reste identique. Le 1er montre le vote et prononce a haute voix le nom du parti ou candidat. 2 personne juste a côté regardent et valident tout en notant le nombre des voix par candidat ou partie. D autres personnes faisant partie des parti engagé etaient un peux en retrait et tenaient egalement les comptes. Une fois les elections terminé chaque membres du parti sortait avec sa décompte. Cest ainsi que chaque parti savait avec exactitude qui lavait emporté avant meme l’annonce officiel.

Plus les élections avançait plus certains visage se crisper et d’autres s’illuminer j’ai vu la démocratie en turquie. j’ai vu que tout ce qu’on raconté en Europe était faux. j’étais heureux d’être témoin de ces élections.

Bien entendu tout le monde était devant sa télé le soir. les résultats était très serré. A la fin des fins, le parti au pouvoir le AKP reste le parti numéro 1 en Turquie et le l’opposition remporté les grandes villes comme Istanbul Ankara Izmir…

Laisser un commentaire