180420-les petits fils du sultan Abdulhamid II

Ce soir on vous dévoile les avancées sur l’état des tombes appartenant à la famille impériale Ottomane du cimetière musulman de Bobigny.

Revoir L’émission sur facebook

RADIO KARDECHE EN DIRECT

Ce soir on vous dévoile les avancées sur l'état des tombes appartenant à la famille impériale Ottomane du cimetière musulman de Bobigny.Restez a l'écoute…

Gepostet von Radio Kardeche am Freitag, 20. April 2018

 

Revoir l’émission sur youtube

https://www.youtube.com/watch?v=QnDA3GzTqM8&t=3656s

 

Qui sont Orhan ve Abdulhamid Kayihan Osmanoglu ?

Ils sont les petits fils du sultan Abdulhamid II, de la 4eme génégation le succédant.
C’est a dire que cennet mekân, Serdar-i hakan, Reis-i Cihan, Abdulhamid Han est le grand père du grand père de ses deux Sehzade/prince.
Donc quand ont suit l’arbre généalogique sa donne ceci :
-Abdulhamid 2, ensuite
-son plus grand fils, Sehzade/prince Mehmet Selim Efendi, puis
-Sehzade Abdulkerim efendi, puis
-Sehzade Harun efendi
et les Sehzade Orhan et Abdulhamid Kayihan Osmanoglu.
Lorsque la famille impériale a été envoyé en exile en dehors des territoire turc, chaque membre a été envoyé volotairement dans un pays différents pour compliquer encore plus les retrouvailles.
Les membres de la familles impériale pensais probablement revenir quelque mois après ou quelques années après, mais ils ont été interdit de retourner en Turquie pour 28 ans pour les femmes, et 50 ans pour les hommes.
Et le Sehzade Orhan Osmanoglu avec sont père on été les premiers Sehzade a retourner dans leurs terre d’origine après l’éxile.
Harun Osmanoglu est le leader actuel de la famille impériale, Orhan Osmanoglu qui est son fils, est né en territoire de cham en syrie actuel en 1963, il est marié a Esra Gürkan Osmanoglu.
La grande fille du sehzade Orhan Osmanoglu, qui est le très connu Nihal Sultan est également née en syrie.
Le Sehzade ayant grandit a l’étranger, il as un accens en parlant le turc, mais il le parle couramment, vous pourrez le constaté lors de la video.
Ils parlent parfaitement l’arabe par contre.
C’est comme nous les franco-turque, on bloque defois en parlant turque et le tout avec un accens.
Il est aussi sollicité par les producteur pour avoir des informations sur la famille impériale afin de réalisé des reportage, il as été solicité pour un reportage de 8 épisode par la chaine TRT pour le reportage Osmanli hanedani sürgünü, ainsi que le reportage Avrupayi titreten sultan Fatih.
Et aujourd’hui il est egalement consulté pour la série evenement « Payitaht Abdulhamid »
ou il livre des details crutial afin de les intégrer dans le scénario.


Le représentant du cimetière a noté que dans les années où le cimetière a été ouvert pour la première fois, les dossiers étaient conservés par l’imam du cimetière et que les noms pouvaient avoir été mal enregistrés.
Dans les archives conernant le cimetière dans la mairie de Bobigny . Les noms de quelques-unes des membres de la dynastie ottomane citées dans le cimetière musulman de Bobigny, mentionnées dans le livre «Mon père Sultan Abdülhamit», où ont été recueillis les mémoires d’Abdülhamit Ayşe Sultan, sont les suivants:
Rabia Peyveste Hanım (Sultan II. Abdülhamit’in eşi), Şehzade Ahmed Nureddin (Sultan II. Abdulhamit’in oğlu) Şehzade Abdürrahim Hayri (Sultan II. Abdulhamit’in oğlu) Şehsuvar Hanım (Halife Abdülmecit’in eşi) Pınardil Fahriye Hanım (Şehzade Abit’in eşi) Şehzade Osman Fuat (Sultan V. Murad’ın torunu) Damad Mehmed Ali Rauf Bey (Ayşe Sultan’ın eşi) Ayşe Sıdıka Hanımsultan (Sultan Abdülmecit’in torunu) Selma Sultan (V. Murad’ın torunu)

Tika
Türk isbirligi ve koordinasyon ajansi baskanligi.
Ministère des coopération et des agence de coordination

L’Etat des tombes de la famille impérial Ottomane au cimetière musulman de Bobigny

Orhan Osmanoglu sur la tombe de son ancêtre

 

Sehazade Abdulhamid Kayihan Osmanoglu visite les tombes Ottomane au cimetière musulman de Bobigny

Laisser un commentaire